Les différents variantes de pilule contraceptive

C'est en 1955 qu'apparait la première pilule contraceptive oestro-progestative. Au fil des années, de nouvelles formes sont apparues. Des formats revisités et améliorés notamment au niveau de leur formule, aboutissant sur les minipilules. La composition fait notamment référence aux dosages et aux molécules employées pour l'élaboration des comprimés, sans oublier le type de combinaison de progestatif et d'oestrogène.

Les pilules consommées aujourd'hui sont composées de deux substances, qui sont :
  • l'éthinylestradiol.
  • l'oestrogène.

Il existe de nos jours trois générations de progestatifs de synthèse. Le progestatif utilisé appartient de ce fait à l'une de ces catégories.

Règles de prise

Il convient de respecter certains règlements et précautions afin de profiter pleinement de l'efficacité des pilules contragestives.

  1. Tout d'abord, il faut prendre le premier comprimé le premier jour des règles.
  2. Ensuite, il est de mise de prendre les cachets suivants à la même heure chaque jour.
  3. Troisièmement, une plaquette contient généralement 21 capsules : il ne faut en rater aucune.
  4. Puis, respecter une pause de 7 jours sans prise de gélules est obligatoire après la dernière et avant de renouveler la tablette.

Menstruations artificielles

Un saignement aura lieu 2 à 3 jours après la dernière dragée contragestive. Il ressemble à des règles mais il consiste en vérité en un écoulement sanguin artificiel causé par la privation. On doit commencer une nouvelle plaquette même si cette petite hémorragie ne cesse pas le jour où le 1er cachet doit être pris.
Certaines plaquettes de pilule contraceptive contiennent 24 ou 28 capsules. Les minipilules sont celles qui sont présentées en tablette de 24.

Effets indésirables à connaître des oestroprogestatives

La prise de pilule contraceptive doit faire l'objet d'une consultation médicale préalablement de préférence. Ceci permettra à la femme de connaitre la plaquette qui lui conviendra mais surtout conviendra à sa santé.

Santé de la patiente

Un bilan de santé pré-contraception sera donc réalisé. En fonction des paramètres le médecin orientera le choix de la patiente. En effet, il se peut que ces comprimés contragestifs entrainent l'apparition de certains effet indésirables tels que les accidents thremboliques.

  • phlébite.
  • accident vasculaire cérébral.
  • hypercholestérolémie.
  • hypertension artérielle.

Effets notoires et avantages

Le tabagisme doit cesser lorsqu'on est sous contraception. On peut pour ce faire, demander l'avis d'un spécialiste pour aider à arrêter la cigarette. Il faut savoir par ailleurs que le traitement hormonal pour ne pas tomber enceinte augmente les risques de nausées, de vomissements et de maux de tête sévères à modérées. On notera également l'apparition de jambes lourdes sans oublier les risques de gain de poids.
Cependant, les pilules oestroprogestatives comportent certains avantages. Par exemple, elles diminuent les douleurs pendant les menstruations. Elles réduisent aussi la douleur au niveau des seins qui sont le signe précurseur des règles. Enfin, le risque de cancers au niveau des ovaires sont réduits e mannière significative.

Informations sur la pilule combinée

Ce qui caractérise et qui distingue les pilules combinées des autres formes de contraception orale est son association de substances actives. En effet, chaque comprimé renferme un progestatif et de l'éthinylestradiol.

Ces deux produits ont alors pour effet, trois actions en un seul comprimé :
  1. La croissance folliculaire est absente. Les ovaires ne libèrent donc pas d'ovule par la réduction de sécrétions hypophysaires.
  2. La glaire cervicale se modifie en terme d'aspect.
  3. La muqueuse utérine s'atrophie.

La quantité d'éthinyl-estradiol présente dans chaque capsule est progressivement réduite, allant de 50 µg à 30 puis 20 µg par gélule. Tout récemment, une autre forme de combinée est apparue sur le marché : des comprimés de 15 µg par pilule dans des plaquettes de 24, au lieu de 21.
La variation des doses respectives de ces deux substances principales dans une même plaquette permet également de distinguer les combinées des autres comprimés contragestifs. Ainsi, on trouvera des formes monophasiques où les dosages sont identiques pour toutes les pastilles. D'autres versions sont biphasiques tandis que certaines d'entre elles sont triphasiques. Seul un médecin pourra déterminer lequel de ces trois taux est adapté à sa patiente.

Notions de pilule séquentielle

Les pilules séquentielles proposent trois phases. Une première avec une certaine dose d'hormones puis une deuxième étape et enfin une troisièe partie. Par exemple, au premier stade de la plaquette, l'ethinylestradiol est à forte dose. Ensuite, à la deuxième phase elle émet une action combinée d'oestroprogestatif. Cette forme séquentielle permet en réalité de reproduire les variations hormonales dans l'organisme. La prescription de ce genre d'anticonceptionnel dépendra dans tous les cas des résultats du bilan de santé que la cliente doit effectuer avant de prendre le traitement médicamenteux.

/ > Santé :